Laïcs Missionnaries Comboniens

LMC Ethiopie: Maggie, Mark et Emebet Banga

Maggie, Mark and Emebet

Salutations de l’Ethiopie! Nous sommes Mark, Maggie et notre fille  EMEBET  et nous sommes des Laïcs Missionnaires Comboniens (LMC) du Canada, au service de l’ Awassa en Ethiopie il ya déjà 4 ans. Nos frères Comboni ici en Ethiopie nous ont reçus très chaleureusement et nous nous sentons vraiment partie de la Comboni “famille”. Nous nous joignons à la LMC motivée par notre foi et notre désir de faire plus de place dans nos cœurs à Dieu. Nous estimons que cette invitation est comme un nouveau mari et femme et nous sommes très heureux de dire «oui».

Notre vie  missionaire est devenu remplie et nous le remercions à Dieu pour tous les bienfaits qu’il nous a donnés. Le plus grand cadeau qu’on a  reçu était notre fille Emebet, que nous avons  adopté ici en Ethiopie. En ce moment, elle a deux ans et tous les jours nous sommes conscients de l’énorme cadeau qui est de l’avoir dans notre vies et d’ elle nous avoir dans sa vie.

Dans nos premières années, Maggie servi dans un centre de santé catholique Bushulo, à environ 7 km au sud de Awassa, en utilisant sa formation en naturopathie dans la pratique clinique et des activités de santé publique. Maintenant, Maggie est une maman à temps plein, en prenant soin de Emebet (l’un des ministères plus noble et plus fun!). Mark est membre du Secrétariat catholique de Awassa, le bureau de coordination principal du diocèse de Awassa couvrant la partie sud de l’Ethiopie. Il est le directeur des programmes sociaux et le développement de l’Eglise catholique, dont l’éducation, les soins de santé, l’eau, promotion des femmes, les interventions d’urgence et d’autres services sociaux pour les pauvres. Ensemble comme mari et femme ont également d’autres ministères, ce qui inclut le travail en tant que tuteur dans le Collège Catholique  et  dans l’Association des étudiants de l’Université d’ Awasssa, en facilitant les programmes de retraite dans le Centre  de Retraite de  Gethsémani, en donnant des cours d’art dans un orphelinat local et enseignement de la Théologie du Corps.

On ne sait pas où notre travail commence et se termine notre temps libre et nous  le remercions  pour cela. Il s’agit d’une conséquence de la vie missionnaire – notre travail est notre vie, notre vie est notre travail et  on essaye de les  donner à Dieu.

L’environnement qui nous entoure est de l’extrême pauvreté et de l’impuissance des besoins sans fin. Les exigences dans ce contexte et les visages des gens qui vivent dans leur sont réels et un défi pour nous, et nous n’avons pas de réponses prédéfinies. Parfois, on rit et parfois on pleure  et parfois nous regardons les yeux écarquillés ne sachant pas quoi faire. Mais à travers tous ces conflits on est en train de  grandir et de changer  tant que  nous le faisons de notre mieux pour vivre côte à côte avec nos frères et sœurs Ethiopiens. C’est notre joyeux  combat quotidien. Les « post »  et les réflexions que nous partageons  avec vous  sont l’histoire de notre journade dans les LMC. Nous prions pour que Dieu continue à  transformer tout le monde dans les gens que nous avons été créés pour être.

Maggie, Mark et Emebet

Laïcs Missionnaires Comboniens

Awassa, Ethiopie

Journée Mondiale des Missions

Pendant le week-end passé nos avons célébré la Journée Mondial des Missions et rien mieux que le célébrer en famille ! Eh bien, nous avons eu une autre fête missionnaire dans la maison à Famalicão qui est devenue un moment de partage et communion de notre Famille Combonienne ! La Communauté de vie du Porto, des Laïcs Missionnaires Comboniens, a été aussi presente.

Pour célébrer les 10 ans de canonisation de St. Daniel Comboni, nous avons commencé pour préparer nos cœurs pour la fête avec une veille missionnaire dans le samedi soir. Avec quelques personnes de la paroisse, nous avons pu être en prière et en communion avec les plus pauvres en rappelant, cette année, toutes les sortes d’esclavage qui demeure et qui continuent à exister dans nos jours.

Dans le dimanche, très tôt, les autobus et les voitures avec les gens qui voulaient participer à la fête missionnaire ont commencé à arriver! Malgré la menace de la pluie et de, dans quelques cas, l’âge et les maux aux jambes, personne n’a voulu laisser de partager le don de la joie d’être ensemble, de prier pour tous les peuples qui souffrent et que sont oubliés par la plupart de la société et, surtout, de prier pour qu’on devienne une Eglise chaque fois plus missionnaire qui amène la Bonne Nouvelle par toute la Terre.

Entre l’accueil, la tombola et la rencontre orienté par le P. Víctor Dias, il y avait une ambiance de communion et la joie d’être ensemble. Le moment culminant de notre fête missionnaire a été l’Eucharistie. Cette année, celle-ci a été présidée par le P. António Martins qui vient d’arrivé du Pérou et qui ira intégrer la communauté de Famalicão (dont il continuera sa mission). Aussi, les jeunes de Lemenhe et Mouquim, en étant que membres du groupe JIM, ont voulu être avec nous et ont animé la célébration avec les chants.

Après un bon pique-nique et d’une soupe très loué, nous avons eu un après-midi de détente avec les groupes de l’Arco do Baúlhe et de Ramos de Oliveira de Santa Maria entre autres artistes locaux qui ont chanté et enchanté notre récréation! Une fois que nous étions ensemble à célébrer les 10 ans de canonisation de St. Daniel Comboni, nous avons terminé notre journée avec la prière de la Famille Combonienne que continue à répondre à l’appel de Dieu en persévérance et sans perdre l’espérance.

Participer à cette fête missionnaire en partageant l’idéal de St. Daniel Comboni avec les gens qui collabore et qui font la mission possible, est concrétiser les mots: «Je meurs mais mon œuvre ne murera pas».

par Sandra Fagundes

LMC en discernement : Tout et tous pour la mission !

La communauté de vie du Porto, au Portugal, des LMC, a initié dans le passé le week-end leur discernement pour ce qui concerne le défi sur l’économie qui a été lancé par le Comité Central. Celui-ci est un sujet qui sera, peu à peu, travailler en chaque communauté de vie et nous espérons le conclure dès que possible afin de répondre à cette urgence international et qui touche et concerne à nous tous.

MealheiroEn effet, la création d’un fond commun international (sujet qui est débattu depuis 20 ans!), est maintenant un besoin auquel il faut répondre, pas seulement à cause des raisons du Mouvement lui-même, mais surtout à cause des raisons de la mission à laquelle tous y sommes appelés à participer.

Dans ce sens, la communauté de Porto, a considéré que les LMC au Portugal ont le devoir de nourrir leur fond national: pour soutenir la LMC qui sont en mission au-delà des frontières, pour payer leur sécurité sociale, entre autres obligations. Cependant, nous pensons qu’il est notre devoir contribuer à la création d’un fond international, car ceci constitue également un signe de notre sentiment d’appartenance. En effet, ce fond est aussi à nous ; il est de tous et en faveur de tous. Nous partageons donc, selon nos moyens, ce que nous avons pour donner.

Au Portugal, ce discernement suivra jusqu’à la fin de l’année. En effet, en plus de notre communauté de vie, il y a deux autres (Viseu et Lisbonne), qui sont aussi en train de faire ce discernement, de sorte que, l’année prochaine, nous pourrons donner une réponse au Comité Central.

S’il est vrai que la mission nous interpelle, mais il n’est pas moins vrai que la mission nous pousse et exige des gestes concrets de générosité et de communion d’esprit, de vocation et des biens.

par Susana Vilas Boas

Joyeuse Journée Mondiale des Missions

Domund 2013

Salut nos amies et nos amis,

En s’approchant la journée des missions dans le monde;

Nous voulons partager avec vous la joie

Que nous avons dans le cœur.

Cette journée si particulière,

On nous demande de croire

Que l’amour gagne toujours les défis

Que nous pouvons trouver!

Nous ne pouvons pas être tranquilles,

Pendant qu’il y ait des gens qui souffrent,

Des peuples oubliés dans le monde,

Des personnes que n’ont pas le droit à vivre!

Si nous nous disons missionnaires

Acceptons avec joie cette mission,

D’apporter au monde d’aujourd’hui

La vérité de l’évangélisation!

Etre chrétien est être missionnaire!

Nous ne pouvons pas donc nous décourager!

Avec Christ et avec Comboni

Osons aller plus loin: Osons aimer …!

Bonne Journée Mondiale des Missions,

Nous vous souhaitons de tout cœur!

Continuons, toujours ensemble,

Les chemins de la mission!

 

Sont les vœux des Laïcs Missionnaires Comboniens

Donne la vie à l’octobre missionnaire dans le cœur de l’Eglise Local

Comunidade de vida do Porto

Pendant le week-end du 11 au 13 octobre, la communauté de vie du Porto des  Laïcs Missionnaires Comboniens, a réalisée une animation missionnaire dans la Paroisse S. Martinho de Bougado – Trofa. Ici, y ont participe les LMC : Susana Vilas Boas, Sandra Fagundes, Franquelim Alves, Carlos Barros et le Père Manuel Lopes.

Dans le vendredi soir, a été fait un exposé aux jeunes et à quelques responsables de la paroisse en tenant en vue donner à connaitre les LMC et le projet de la Famille Combonienne pour cette année. Ce projet – “ZO KWE ZO” – va servir à aider aux soins des pygmées dans la République Centrafricaine.

Dans le samedi, nous avons participe aux Eucharisties des 16h30 et 17h00 heures. Dans le dimanche, nous avons participé aux Eucharisties des 8h30, des 11h00 et 19h00 heures, où nous avons donner témoignage de notre présence à la République Centrafricaine et où a été exposé succinctement le sens du projet de la Famille Combonienne pour cette année 2013/2014.

Suite à la demande du curé de Santa Maria de Alvarelhos, nous avons participe aussi à l’Euchariste des 15h45 dans le Sanctuaire Santa Eufémia.

Nous remercions le Père Luciano, cure de S. Martinho de Bougado, lequel gentiment nous a accueil et à toute la communauté que s’est montrée très intéressée, motivée et généreuse.

Nous remercions au cure de Santa Maria de Alvarelhos la générosité et l’ouverture pour nous recevoir et partager avec nous la cet octobre missionnaire que nous amène à dépasser les frontières et à “aller plus loin” dans notre être chrétien.