Laïcs Missionnaries Comboniens

Compte rendus de la marche pacifique des chrétiens à kinshasa le 21-01-2018

Compte rendus de la marche pacifique des chrétiens à kinshasa le 21-01-2018

marchacongoA Kinshasa capitale de la République Démocratique du Congo la marche pacifique des chrétiens a était confirmé le 19 janvier par le comité de coordination des laïcs catholique, pour le dimanche 21 janvier 2018.

Par cette marche nous exigeons au pouvoir en place l’application sans faille de l’accord de la St sylvestre  du 31 Décembre 2016 ainsi que le respect de la constitution, gage la stabilité et de la cohésion nationale.

Dimanche 21 janvier 2018 dès notre arrivé dans nos paroisses nous avons constaté la forte présence de la police d’intervention rapide (PIR) encerclant nos paroisses. Ils étaient nombreux et lourdement armé.

A la fin de la messe, aux alentours de 09h30 et 10 h  pour d’autres nous avons débuté notre marche pacifique, ils ont tenté de nous disperser dès les premiers pas fait devant la porte de nos églises a coup de gaz lacrymogène et à bal réel  … écroulement …. Il y a eu des blessés une aspirante est morte sur place ayant pris deux balles à la poitrine. Nous étions à terre tenant en mains chapelets, bibles, crucifix  et rameaux.  15 min après nous étions debout se mobilisant pour emmener les blessés aux urgences. Dans cette foule immense, face à nos bourreaux se qui ont pu se tenir debout ont épousseté leurs vêtements pour continuer la marche.

Il y avait des barrages de la police partout à chaque barrage les violences et brutalités étaient plus fortes, après 45 min de marche la police a fait une barrière devant nous en nous sommant de rebroussé chemin, nous chantions des cantiques et le prêtre qui était au-devant de la foule a demandé aux fidèle de s’agenouiller pour prier le magnificat, en cette instant précis où nous nous sommes tous mis a terres les policiers se sont mis à tirer et à lancer des gaz lacrymogène dans ces torrent de fumer ils sont parties avec les prêtres, les acolytes et les jeunes qui s’interposaient a cette arrestation.

Et pendant ce temps dans nos paroisses les prêtres avaient déconseillés  la participation à la marche aux les personnes qui étaient très âgées ou faible par maladie ou autre raison ainsi que les enfants. Ils étaient sensé resté prier un petit moment pour ceux qui allaient marcher, puis rentrer chez eux toutes ces personnes ce sont emprisonner dans la paroisse par les policier, ils ont de force fermé de l’extérieur toutes les portes de la paroisse obligeant aux chrétiens de resté dedans jusqu’à 13h00.  Toutes ces personnes faibles sont donc resté plus de 6 h dans l’enclos de la paroisse sans eaux nie nourritures.

Au  retour des fidèles manifestant à la paroisse pour clôturer la marche, nous avons fait un constat amère le l’emprisonnement des chrétiens dans leurs propre paroisse, tentant de casser les cadenas mis par la police pour non seulement libérer ceux qui était de dans mais aussi entré pour faire la prière final, les policier se sont mis a tires et a violentés les jeunes il y a eu un grand affrontement durant près de 30 min.

Ensuite les gens courraient dans tous les sens toujours sous les tirs de la police, pour faire le suivis de ceux qui était arrêté, ceux qui étaient enlevé chez eux en cour de chemin par des hommes en tenus, veux qui étaient blessés et conduits dans des hôpitaux, la journée est resté agités jusqu’à 16 h et après elle était froide et angoissée, aux alentours de 19 h ils avaient enlevé leurs barrages.

Laisser un commentaire