Tag Archive for Mozambique

Mozambique: NON aux ‘voleurs des terres’

MozambiqueUne trentaine de missionnaires Comboniens et Comboniennes qui travaillent dans les provinces comboniennes de l’Europe ont participé au « Symposium de Limone 2015 », un événement organisé par le Groupe européen de réflexion théologique (GERT), du 7 au 11 avril, à la maison natale de Comboni à Limone sul Garda (en Italie). Le thème de cette année était : « Etre la bonne nouvelle aujourd’hui en Europe : consolider, approfondir et imaginer ». A la fin du symposium, les participants ont aussi signé un communiqué qui condamne le projet du Ministère de l’Agriculture et de la Sécurité Alimentaire du Gouvernement du Mozambique, qui est sur le point de donner 102.000 km2 de terres fertiles (un tiers de l’Italie) au Consortium ProSAVANA, composé par des entrepreneurs du Mozambique, du Japon et du Brésil. Nous publions ici ce communiqué des missionnaires.

Mozambique: NON aux ‘voleurs des terres’

Mozambique

Au Mozambique en ces jours est en œuvre un très grave chapitre de la saisie de terres, ce qu’on appelle « arrache-terre, ‘land grabbing’ »

En effet, le Ministère de l’Agriculture et de la Sécurité Alimentaire du Gouvernement de Maputo a publié un document de 204 pages où l’on présente la cession de 102.000 km2 de terres (un tiers de la superficie de l’Italie) ) au Consortium ProSAVANA, composé par des entrepreneurs du Mozambique, du Japon et du Brésil. Ces terres très fertiles se trouvent dans les régions septentrionales de Nampula, Niassa e Zambézia. Dans ces régions sont concentrées 4.200.000 personnes ; il est incroyable que le Mozambique, qui peut compter sur environ 30 millions d’hectares de terres cultivables, cède 10,2 millions d’hectares à un consortium privé.

Le gouvernement de Maputo affirme que ce projet servira à des petites paysans et pour l’alimentation de la population, mais on sait très bien que ce projet utilisera un nombre très limité de main d’œuvre locale parce qu’on utilisera des moyens mécaniques de haute technologie et le produit final sera uniquement pour l’exportation.

Où finira toute la population qui sera chassée de ses terres ? Quel sera l’impact sur le milieu de ce méga projet ? Quelles retombées sur les nappes d’eau ? Quels seront les effets politiques sur les équilibres fragiles sur lesquels repose aujourd’hui la paix au Mozambique ?

Pour appuyer les associations locales de paysans et nos confrères et consœurs qui travaillent avec eux, nous missionnaires religieux, religieuses, séculiers et laïcs, hommes et femmes, d’Italie et de l’Europe réunis ici à Limone sul Garda, à la maison de saint Daniel Comboni, lançons ce cri d’alarme contre cet énième acte de ‘land grabbing’ qui sera payé lourdement par les plus de 4 millions de personnes qui vivent dans ces régions.

Mozambique

Limone sul Garda, le 10 Avril 2015

P. Alberto Pelucchi, Vicaire Général des Missionnaires Comboniens
P. Alex Zanotelli, Directeur de “Mosaico di Pace”, Naples
P. Antonio Guarino, Castel Volturno, Naples
P. Antonio Porcellato, SMA, Vicaire Général, Rome
P. Arlindo Pinto, Coordonnateur de Justice et paix, Rome
P. Benito De Marchi, Angleterre
P. Dario Balula Chaves, Portugal
P. Domenico Guarino, Palerme
P. Efrem Tresoldi, Directeur de Nigrizia, Vérone
P. Fernando Zolli, Florence
P. Gianluca Contini, Rome
P. Gino Pastore, Troia
P. Giorgio Padovan, Brésil
P. Giovanni Munari, Supérieur Provincial des Comboniens en Italie
P. Guillermo Aguinaga, Pologne
P. Juan Antonio Fraile, Espagne
P. Karl Peinhopf, Supérieur Provincial des Comboniens de langue allemande
P. Martin Devenish, Supérieur Provincial des Comboniens du Royaume Uni
P. Ottavio Raimondo, Bari
P. Palmiro Mileto, Bari
P. Pierpaolo Monella, Limone sul Garda
Suor Dorina Tadiello, Supérieure Provinciale des Comboniennes en Italie
Suor Fernanda Cristinelli, Combonienne, Rome
Suor Kathia Di Serio, Combonienne, Verona
Carmelo Dotolo, Université Pontificale Urbanienne, Rome
Clara Carvalho, Seculière Combonienne, Portugal
Communauté des Laïcs Missionnaires Comboniens La Zattera, Palerme
Felicetta Parisi, Naples
Fr. Friedbert Tremmel, Allemagne
Maria Lucia Ziliotto, Seculière Combonienne, Treviso

Attached:

Comunicado_de_imprensa_ProSAVANA.pdf

Master_Plan_ProSAVANA.pdf

Marcher avec Comboni

Mozambique

Bonjour compagnons de voyage, la paix soit avec vous!

En ces jours le MCCJ on été en Assemblée, ici, dans la Province du Mozambique. Comme famille Combonienne, l’LMC et nous, LMC, nous avons été invités à être présents dans les deux premiers jours. Cela nous a permis d’en savoir un peu plus sur notre province et les missionnaires Comboniennes qui travaillent ici.

Nous sommes dans l’année du jubilé du 150e anniversaire du Plan Comboni, nous avons commencé par une réflexion, présentée par le père Vitor Dias, formateur au noviciat, à Santarem, Portugal. Comment rêver, essayez, proclamer: le Christ, Comboni et la joie de l’Evangile, Aujourd’hui, dans notre vie quotidienne, dans notre action?

Entre nous, nous avons tissé notre sentiment, notre expérience du Christ dans le cadre de la mission et, ainsi que ceux qui construisent un tapis, nous avons construit un partage. Avec

Nous sommes invités, à l’exemple de Daniele Comboni, à la rencontre avec Dieu, sans nous laisser être lié par nos tâches ménagères, de sorte que, avec lui, nous soyons toujours dans cette attitude de: « Je suis ici pour ce que Tu veux », laissons-nous, donc, chaque jour, inspirer, tomber amoureux, passionné, osez, par le Seigneur de la Mission.

Une méthodologie de la Rencontre, pour nous faire vivre la pastorale de la rencontre avec l’autre, dans une attitude d’écoute et de dialogue. Oser vivre la mission comme un « salut », un « marcher » par les communautés, de manière à ce que lors de la réunion informelle, nous poussions annoncer proclamer le Christ et nous laisser évangéliser par les peuples qui nous accueillent.

Ne vous rappelez-vous de l’attitude du Pape Francis, qui est sorti de la voiture et est allé à la vieille dame? N’auras pas beaucoup plus d’impact, plus de la proclamation du Christ, que mille mots prononcés à un microphone?

Eh oui, nous avons besoin d’arrêter notre « voiture », nous privent de ce que nous sommes et ce que nous avons (formation, modes de vie, les expériences personnelles), pour être en mesure de rencontrer les autres, notre communauté et les que gens qui nous accueille, à partir de ce que les autres sont. C’est l’invitation à une attitude d’humilité et de trouver un autre de vous. Grand défi, n’est-ce pas?

Plan de Comboni, la reproduction ou la mise à jour? Nous pouvons dire que les deux attitudes. Une attitude de reproduction, dans le cadre du plan de Comboni, dans ce qui est son expression la plus élevée : la liberté de la personne humaine. D’autre part l’un des aspects fondamentaux du Plan de Comboni est la dimension de l’Aujourd’hui. Un Plan qui n’est pas le papier, mais actions qui génèrent la vie, une vie qui est à la fois en abondance. Pour cette raison, il est essentiel de qui en partant de ce qui est construit le actualiser à ce qu’est notre réalité d’aujourd’hui, là où nous sommes. Chercher à nous quitter  » l’ancien » pour lancer le « nouveau », à partir d’une attitude constante de discernement.

Qu’est-ce que la nouvelle attitude? En ce sens que nous devons parier? La construction de structures ou de construction avec les gens? Bâtiments de pierre ou constructions humaines?

Cela pose un défi: ne pas devenir de simples administrateurs des structures créées mais chercher, inventer de nouvelles possibilités, sans crainte, avec espoir et confiance, avec une attitude qui est à la fois pas « comme qui est là pour donner » mais qui est en train d’apprendre et marchez ensemble.

C’est à nous de profiter de la richesse de la diversité, de sorte que nous pouvons marquer la mission par le rythme d’une collaboration croissante collaboration et l’entraide dans lequel les gens avec qui nous travaillons sont de plus en plus les protagonistes de la mission et de leur vie.

Je dit au revoir avec la question : « Comment incarner l’Evangile aujourd’hui? ».

Avec la certitude qu’aucun de nous est plein et qu’aucune culture épuise l’Évangile, nous marchons avec les craintes du marcheur et avec un cœur plein de confiance dans le Seigneur de la mission, qui nous appelle à faire face aux difficultés avec sérénité et optimisme.

«La paix soit avec vous » et «  N’ayez pas peur!»

Je vous attends au Mozambique 😉

 

MozambiqueMárcia Costa. LMC au Mozambique.